Kinoctambule et initiatives citoyennes, le film d’une semaine de coopération

Par 30 septembre 2016septembre 13th, 2017Blog

La rentrée est intense. De plus en plus de visiteurs franchissent les portes Maker Space ou de la Pré-Fabrique de l’Innovation. Les étudiants sont revenus. Les événements se multiplient. Le Tiers Lieux, OpenFactory, a rempli son rôle : faciliter les échanges et tisser des liens. C’est une histoire collective, celles d’échanges, de rencontres improbables. Elle appartient aux entrepreneurs et aux citoyens de Saint-Etienne.

Rembobinage du film coopératif de la semaine écoulée, avec des belles pépites sur la pellicule : le Kinoctambule, le Forum Ouvert, la Carton’ta soupe.

OpenFactory est avant tout une communauté qui réunit des compétences et des profils divers : étudiants, entrepreneurs, associations, free-lances ou bénévoles. Les ressources sont nombreuses pour transformer les énergies en courant positif.

 

Kinoctambule, le cinéma dans un esprit Maker.

 

Le 15 septembre 2016 démarrait la troisième édition du Kinoctambule :

 

Le temps d’une semaine, le quartier Manufacture s’est transformé en KinoLab. Un laboratoire éphémère de créations de courts-métrages où l’on trouvait des compétences du monde entier : comédiens, réalisateurs, techniciens, éclairagistes… Près d’une vingtaine de pays étaient représentés. Tous présents pour le plaisir d’apprendre et de créer, des valeurs partagées par les makers d’OpenFactory.

competences_2016

Une semaine pour terminer un court-métrage demande de nombreuses qualités : sens de la débrouille, partage de compétences… sans oublier l’émulation, l’ambiance créative et bien sûr les montagnes russes avant la deadline.

Des qualités et un processus que nous partageons nous, les makers. Ce Kinoctambule fut donc une belle opportunité pour remettre en marche les machines et réaménager notre local. Qu’est que le Kinoctambule, sinon la création de films dans un processus de Tiers Lieux ? Repassons nous quelques dialogues frénétiques des scènes de cette semaine créative :

“As-tu une voiture ?” “Nous cherchons un appartement pour un tournage jeudi soir ? “, “Nous avons besoin d’un réveil matin…” “J’ai des compétences en montage vidéo…” Je cherche/Je propose, la base de l’échange.

Pour appuyer cette organisation, OpenFactory a mis en place des d’outils numériques. Trello a ainsi été utilisé pour gérer les prêts d’accessoires, de véhicules et de lieux de tournage. Une médiation numérique facilitée par Zoomacom.

Nous avons imprimé un poisson en 3D pour une équipe de jeunes polonais. Une accessoiriste a passé une journée chez nous à sculpter un pâte d’araignée géante dans du polystyrène. Nous avons prêté du matériel : imprimante, ordinateur, lunettes de réalité virtuelle… et clou du spectacle nos électroniciens ont co-fabriqué avec un participant une combinaison en Led.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

OpenFactory a donc rempli son rôle de lieu d’accueil, de facilitation et de ressources, un Tiers Lieux en somme.

Il faut dé-zoomer pour voir “the big picture”. Globalement, différents types de besoins se sont rencontrés :

– Des besoins individuels : les participants sont venus pour gagner en compétences, agrandir leur réseau, terminer ou avancer un projet.

– Des besoins collectifs : plusieurs associations ont utilisé le format Kinoctambule pour répondre à leurs besoins et s’entraider. OpenFactory a gagné en notoriété et en adhérents. Les liens avec la ressourcerie Chrysalide sont renforcés. En participant au Kinoctambule, les organisateurs du Festival du Gifs, qui s’ouvre la semaine prochaine (on en reparle bientôt), ont pu obtenir de l’aide logistique et matériel.

– Un besoin commun : mettre en avant un territoire, Saint-Étienne, et ses acteurs.

Il faut dire que le Kinoctambule a fait marcher l’économie locale collaborative : de nombreux participants sont hébergés chez l’habitant, en couchsurfing, à la Maison Rouge (la nouvelle auberge de jeunesse) ou en AirBnB.

Enfin, il faut rappeler que ce n’est pas la première collaboration entre les Noctambules (organisateurs du Kino) et la communauté OpenFactory.

En 2014 déjà, nous travaillions ensemble sur le premier Labo du Mixeur : FabLab et Cinéma. La même année, l’association Zoomcom aidait les Nocs à lancer des campagnes de crowdfunding et une plate-forme pour les professionnels du cinéma ligérien.

2015, enfin, fut une étape importante avec la construction du Vidéo Bulle 2.0 lors du TinyTiliosCamp.

 

Forum ouvert et Disco Soupe, week-end citoyen

 

Le week-end, OpenFactory est sorti du quartier Manufacture. Le Tiers Lieux est avant tout un processus que l’on fait.
Samedi 24 septembre 2016, au Forum Ouvert : la Transition vers Demain, j’y participe !” on trouvait des citoyens souhaitant aller vers de modes de vies durables.

Les participants souhaitaient répondre à la question posée par Mélanie Laurent et Cyril Dion dans leur film : “Dans quel monde vivrons nous DEMAIN ?”

Démocratie, écologie, éducation populaire, environnement, les thématiques évoquées étaient très larges avec à la clé la création de groupes d’actions. Les échanges se transforment en initiatives citoyennes. Pour les inscrire dans la durée et potentiellement les transformer en services, Zoomacom animait la salle des nouvelles. Tous les rapports de discussions ainsi que le processus ont été dûment documentés sur le wiki Movilab.

salle_des_nouvelles_forum_ouvert_24092016

“La Salle des Nouvelles est le lieu où les “rapports de discussion” sont rédigés. Les rédacteurs sont accompagnés sur place par les facilitateurs de l’événement et les médiateurs numériques du Pôle de Ressources Numériques Zoomacom.”

Zoomacom a également aidé à l’organisation du Forum Ouvert en amont avec la mise en place d’un compte HelloAsso. Un des concierges d’OpenFactory était également présent pour réaliser le MédiaLab : prises de notes et interviews vidéos pour conserver des traces documentaires.

Car ce Forum Ouvert soutenu par OpenFactory n’était pas le premier. En 2014 déjà, un premier Forum avait permis la rencontre de nombreux citoyens et associations.

Étaient alors nés “Compostons Collectifs” et le groupe Éducations Heureuses animés par les Colibris.

 

Eh oui, c’est aussi une histoire de sédimentation, d’actions qui durent dans le temps, la documentation maintient les liens.

cartonnetasoupe6Un exemple ? La Disco Soupe du dimanche 25 septembre chez nos amis de la Cartonnerie, autre Tiers Lieu stéphanois.

Une Disco Soupe où l’on retrouvait les Incroyables Comestibles présents la veille au Forum, il y avait aussi des participants du Kinoctambule, une autre occasion pour présenter les activités d’OpenFactory.

La boucle est bouclée ? Tout le monde connaît tout le monde ? Sommes nous consanguins ?

Non, le cercle s’élargit, c’est le processus et la diversité des acteurs qui fait notre richesse.

 

Aurélien Marty pour la conciergerie OpenFactory.

J’aime la conversation : concierge@openfactory42.org

Pour suivre nos aventure au jour le jour @OpenFactory42 ou Openfactory

Rejoindre la discussion Un commentaire

Laisser un commentaire